Dépression sévère ou légère, quelles en sont les causes ?

Comme je l’ai déjà évoqué, connaître les causes ne résoudra rien !

Je suis bien placé pour dire que la découverte des causes est inutile car j’ai passé des années dans ces recherches d’explication. Au final, j’ai seulement perdu beaucoup de temps et je n’ai rien appris du tout. Aussi, je vais vous permettre de préserver votre temps, car il est précieux. Je vais vous éviter de vous lancer sur ces pistes qui se terminent par une impasse et qui servent juste à vous faire espérer en vain.

Pour finir, je vais m’abstenir car cela n’a aucune incidence sur la guérison de votre dépression. S’attarder sur les circonstances aggravantes d’un état dépressif ne fait naître que des sentiments d’inquiétude et d’anxiété et vous n’avez vraiment pas besoin de ça. C’est encore plus inutile en sachant que la technique ne varie pas d’une personne à l’autre. La résolution du problème par la technique que je vais vous transmettre s’attache seulement à cibler le mal et à l’extraire, et pas à démêler le fil de votre existence, ni la manière dont vous avez réagi pour faire face à la dépression. L’issue est simple puisqu’elle remonte à l’origine cérébral, en faisant abstraction du jargon psychologique, médical et social très ennuyeux et finalement inutile.

Voici le courriel que j’ai reçu de Patricia

J’ai sombré dans la dépression, il y a un peu plus d’un an alors que j’étais enceinte. Et au moment de mon accouchement j’étais déjà sous traitement antidépresseur. Les premiers médicaments que j’avais eus m’avaient rendue vraiment malade. Le second traitement prescrit par mon docteur avait moins d’effets indésirables. Aujourd’hui, je ne comprends toujours pas ce qui se passe. Je n’ai plus goût à rien et je ne veux même plus me lever le matin. C’est mon époux qui prend soin de ma fille car je n’en ai même pas le courage ou la force. Je ne veux pas arrêter de prendre mes médicaments car je suis terrifiée par ce qui pourrait se passer. Auparavant ma libido était au top mais cela fait maintenant de longs mois que je ne ressens plus aucun désir pour mon mari. Nous n’avons plus de rapport sexuel et je vis dans la crainte de découvrir qu’il me trompe. Je voudrais tellement aller mieux. Mais rien ne change, je crois même que mon état s’empire chaque jour un peu plus. Depuis quelques temps je vois régulièrement une psychothérapeute. Chaque fois que je sors de son cabinet, j’ai l’impression d’aller mieux mais je me retrouve de nouveau au trente sixième dessous au bout de quelques heures. Je n’arrive pas à savoir comment j’ai pu me retrouver dans un tel état. Plus je réfléchis et moins je trouve de réponse, tout est flou. Maintenant, j’ai carrément peur de finir à l’hôpital si mon état se détériore. S’il vous plait, conseillez moi, je ne sais plus quoi faire.

 

L’effet boule de neige de la dépression

Au fur et à mesure les idées noires deviennent de plus en plus sombres, chaque pensée étant plus noire que la précédente. Elles influent directement sur le nombre de songes et par conséquent les phases de sommeil paradoxal sont également allongées, raccourcissant les phases de sommeil profond et votre temps de récupération. Cette phase est capitale pour la qualité de votre repos. Voilà pourquoi les personnes en dépression sont épuisées quand elles se réveillent le matin. Cet épuisement est suivi d’un sérieux manque d’entrain, les batteries sont à plat et les idées noires reviennent de plus belle et hanteront le sommeil et ainsi de suite … L’effet devenant de plus en plus important au fil du temps comme la boule de neige qui dévale la pente devient de plus en plus grosse. C’est de cette façon que le piège de la dépression se referme petit à petit sur les gens.

Je détaille tout cela dans mon livre et j’explique aussi les récents progrès de la science concernant la dépression et les nombreux problèmes qui rendent la guérison quasiment impossible sans aide. En effet, la dépression est une manifestation qui déséquilibre l’organisme tout entier et les personnes ne sont pas capables de les contrôler.

oui-je-veux-sauver-mon-couple