Existe-t-il des remèdes naturels à la dépression ?

depression-remede-naturelLe millepertuis : la plante de la vie en rose ?

Si vous êtes atteint de coup de blues, d’une baisse de moral, d’une dépression saisonnière ou légère, n’hésitez pas à prendre du millepertuis. Un traitement totalement naturel et dont les résultats sont tels que de plus en plus de personnes y ont recours.

Traditionnellement utilisée depuis 2 000 ans pour lutter contre les dépressions légères et transitoires, le millepertuis lutte contre les variations d’humeur, améliore la qualité du sommeil, soulage les problèmes d’anxiété et d’irritabilité, aide à franchir un cap difficile et à retrouver le tonus. Riche en hypéricine, hyperforine, flavonoïdes, son efficacité dans le cas de dépression légère a été mis en évidence par des chercheurs allemands. Son résultat serait même comparable à celui de traitements médicamenteux à base d’imipramine — un anti-dépresseur couramment utilisé dans le traitement de la dépression.

Pourquoi le chocolat est-il un coup de pouce pour garder le moral ?

Un petit coup de blues, et hop ! Vous craquez pour un carré de chocolat ! Si ce n’est pas dans vos habitudes, prenez-la car le chocolat est un excellent coup de pouce naturel pour le moral.

Trytophane.

D’après des études scientifiques, il a été démontré que les glucides du chocolat entraîneraient, du fait de l’absence de protéines, une augmentation du trytophane dans l’organisme par rapport aux autres acides aminés. Or, le trytophane a ce pouvoir particulier de se transformer en sérotonine dès qu’il passe dans le cerveau. La sérotonine est un neurotransmetteur qui joue un rôle de premier ordre dans la régulation de l’humeur. Un manque de cette substance peut générer un état dépressif. C’est pourquoi certains antidépresseurs fonctionnent en empêchant l’élimination trop rapide de cette substance dans le cerveau.

Magnésium.

Le chocolat contient environ 100 mg de magnésium pour 100 g. Ce minéral intervient dans de nombreuses réactions enzymatiques intracellulaires. Il participe aussi à la transmission neuromusculaire de l’influx nerveux. L’apport conseillé est d’au moins 350 mg/ jour chez l’adulte. Le magnésium est bien connu pour ses effets relaxants. Si bien qu’un déficit en magnésium dans l’organisme engendre une baisse de la dopamine — neurotransmetteur impliqué dans les mécanises du plaisir.

Un stimulant naturel.

Le chocolat contient également de la caféine et de la théobromine — deux stimulants dont l’efficacité a déjà fait ses preuves. Le chocolat en contient en grande quantité : il y a autant de caféine dans 100 g de chocolat que dans 100 ml de café.

Le chocolat contient des substances proches des amphétamines : la tyramine et la phényléthylamine, laquelle agit au niveau des synapses dans le cerveau. Elle peut augmenter les effets d’autres neurotransmetteurs comme la dopamine.

De la gourmandise.

Si le chocolat est riche en substances  » psychotropes « , les quantités sont toutefois si infimes, qu’elle ne peuvent prétendre jouer à elles seules le rôle d’un anti-dépresseur.

Toutefois, il est reconnu que le chocolat est un euphorisant par le simple plaisir qu’il procure. En faisant plaisir à nos papilles, il entraîne l’augmentation de béta-endorphines dans le sang — un opiacé fabriqué par l’organisme qui s’avère être un excellent stimulant moral.

oui-je-veux-sauver-mon-couple