Qu’appelle-t-on la dépression saisonnière ?

depression_saisonniereComme son nom l’indique, cette forme de dépression est liée aux changements de saison. Elle s’installe généralement à l’automne ou au début de l’hiver et dure jusqu’à l’arrivée des beaux jours au printemps. La cause de cette dépression est mal connue. La diminution de l’intensité et de la durée de la lumière solaire semble jouer un rôle. Exposé moins longtemps à la lumière du jour, notre cerveau fonctionnerait davantage sur le mode  » nuit « entraînant alors une perturbation d’ordre chimique. La production de mélatonine hormone impliquée dans le besoin de sommeil — augmenterait, exerçant de facto un effet fatiguant et déprimant. Quant à la sérotonine (neurotransmetteur), elle diminuerait et expliquerait l’augmentation de l’appétence vers les aliments sucrés. La dépression saisonnière n’est donc pas liée à des troubles pathologiques, mais plutôt biologiques.

Ce trouble touche plus les femmes, qui représentent 75 % des personnes atteintes. Elle n’épargne pas non plus les enfants. On estime en effet que 2 à 3 % en sont victimes dès l’âge de dix ans.

Les symptômes sont ceux d’un tout autre épisode dépressif : tristesse permanente, pensées suicidaires, perte d’intérêt, manque d’entrain, troubles du sommeil et de l’appétit. Toutefois, les personnes victimes de dépression saisonnière auraient plutôt tendance à l’hypersomnie et à la boulimie. Elles sont attirées par les sucreries, prennent du poids l’hiver et connaissent des pics de tristesse et d’angoisse dans la soirée.

La dépression saisonnière doit être distinguée du coup de blues hivernal que beaucoup d’entre nous ressentent de temps à autre. Dans ce cas précis, les symptômes dépressifs légers ne nous empêchent pas de continuer à assumer nos activités quotidiennes, à l’inverse des personnes réellement atteintes de dépression saisonnière qui elles, sont handicapées dans leur vie courante, au travail et dans leur relations avec l’entourage.

Pour traiter une telle dépression, une cure de magnésium s’avère souvent très efficace. Le magnésium régénère l’ensemble des cellules et du métabolisme, aussi bien physique que psychique. Une psychothérapie, alliée à un anti-dépresseur est un traitement plus lourd mais qui vous aidera sans aucun doute.
Enfin, il existe une thérapie spécifique à la dépression saisonnière : la photothérapie. Elle consiste en des séances d’exposition d’une demi-heure à une heure à la lumière dans des cabines spécialement aménagées. Le but est de lutter contre la diminution hivernale de la lumière naturelle.

oui-je-veux-sauver-mon-couple