Souffrez-vous d’anxiété ou de dépression

L’anxiété comme la tristesse, existent  » normalement  » chez tout être humain. Il est normal d’être anxieux à la veille d’un examen normal d’être anxieux lorsque l’on vient de perdre son emploi… Dans un contexte de vie quotidienne, l’anxiété est une forme d’inquiétude profonde qui génère des angoisses, des incertitudes, des craintes… Nous arrivons plus ou moins à les dominer. L’anxiété ne devient pas un handicap qui nous empêche de vivre. Au pire, elle peut générer un passage à vide où l’on a peur de l’avenir. À ce degré, elle existe chez tout individu. Dans la dépression, cette anxiété et cette tristesse sont pathologiques et prennent respectivement le nom de  » troubles anxieux  » et de  » dépression « .

Bien que l’anxiété et la dépression soient deux troubles mentaux différents, ils sont intimement liés. Nombre de personnes dépressives sont anxieuses, et inversement, nombre de personnes anxieuses peuvent sombrer dans la dépression. Une anxiété qui dure favorise l’apparition d’une dépression et une dépression qui est là, alimente l’anxiété. Quand elle devient trop importante, l’anxiété finit par entraver la vie quotidienne, et quand elle se généralise, elle installe le lit de la dépression. Les troubles anxieux et dépressifs sont souvent présents en même temps. Selon certains spécialistes, il s’agirait d’une même maladie qui s’exprimerait par un mélange plus ou moins riche de ces deux entités.

D’où la difficulté à cerner les limites entre dépression et anxiété. D’autant que plusieurs symptômes se retrouvent dans les deux cas : troubles du sommeil, de l’appétit et des facultés intellectuelles, dévalorisation de soi, crainte de l’avenir, impression que nous ne valons rien et que nous n’arriverons jamais à rien, paralysie à entreprendre des choses car nous pensons que tout est perdu d’avance, pessimisme, rumination…

Dans un grand nombre de cas de dépression, les symptômes d’anxiété sont plus apparents que les symptômes dépressifs. Ils peuvent se manifester sous la forme d’une tension, d’une fébrilité, d’une inquiétude diffuse et constante, d’une peur des moyens de transport ou de la foule (il est par exemple insupportable pour les dépressifs d’aller faire des courses dans un supermarché et même dans une superette). Parfois, l’anxiété du dépressif se caractérise par des attaques de panique. Les personnes déprimées tentent de se traiter elles-mêmes en consommant des doses importantes de tranquillisants ou d’anxiolytiques, voire même de l’alcool ou du cannabis. Tout ce qui peut apaiser leur angoisse est bon à prendre. Seulement, si cette forme d’anxiété cache chez ces personnes une dépression, le fait de trouver refuge dans un tranquillisant quel qu’il soit ne fait que masquer la maladie.

Si ces symptômes d’anxiété vous angoissent de plus en plus durement et sans relâche, allez de toute urgence chez votre médecin. Etes-vous anxieux ou faites-vous un début de dépression ? Lui seul pourra faire le diagnostic. Toujours est-il que si le diagnostic de dépression s’avère, les symptômes d’anxiété vont s’estomper dès lors que vous aurez entamé un traitement contre la dépression.

oui-je-veux-sauver-mon-couple