Les symptômes de la dépression

Joëlle nous raconte :

Il y a déjà plusieurs mois j’ai commencé à ressentir un profond épuisement. En plus j’avais souvent envie de vomir et des migraines aussi. J’ai donc consultée mon docteur. Il a vérifié que je n’étais pas atteinte d’une maladie comme la mononucléose ou l’hépatite. Les examens n’ont rien révélé. Il a alors prononcé le mot fatidique de dépression. Ma première réaction a été de refuser cette annonce.

Puis, rapidement, j’ai été de plus en plus fatiguée, tout était épuisant. Comme j’avais du mal à dormir la nuit et que j’avais parfois des insomnies, j’ai pensé que ma fatigue venait uniquement de là. J’ai voulu poursuivre ma vie comme si de rien n’était, mais cela est vite devenu impossible. J’avais l’impression d’être laide et je redoutais le regard des gens. J’ai fini par rester cloîtrée dans mon appartement, refusant de sortir.  Etre confrontée aux autres me terrorisait, que ce soit sur au boulot ou en bas de chez moi. Parallèlement à cela j’avais mal partout. Finalement je me sentais ridicule. Le chagrin me submergeait pour une raison inconnue. Au fur et à mesure j’ai abandonné toutes occupations : travail comme divertissement.

J’ai réfléchi et je me suis dit que j’étais peut être trop exigeante avec moi-même. Aujourd’hui, j’ai bien du mal à sortir de mon lit, mettre mes vêtements est devenu une vraie corvée car ce geste normalement si simple au quotidien, m’épuise. Je ne fréquente quasiment plus les personnes que j’aime. Toute motivation semble m’avoir abandonné et là, je ne sais vraiment pas comment tout cela va prendre fin.

oui-je-veux-sauver-mon-couple