Un procédé pour guérir la dépression qui empêche l’intrusion des émotions

La technique que je mets à votre disposition va permettre au cortex préfrontal de reprendre son rôle d’arbitre et d’analyse sur les émotions et les souvenirs pour mettre fin à l’emprise des idées noires et de l’angoisse sur vous à chaque fois qu’il se passe quelque chose, quand il n’y a aucune raison réelle de s’inquiéter. Ainsi les idées noires qui tournent en boucle dans votre esprit vont disparaître et ne plus perturber vos rêves ni la qualité de votre sommeil. En rétablissant l’équilibre des phases de sommeil et en rompant la boucle des idées noires, votre corps va retrouver son état de fonctionnement normal et vous allez en finir une bonne fois pour toute avec la dépression.

Précisions concernant le système limbique et le cortex préfrontal

Le système limbique se trouve au cœur du cerveau, il s’agit d’ailleurs d’une des premières parties du cerveau sur le plan de l’évolution. Il est constitué de deux zones principales qui sont l’amygdale (à ne pas confondre avec celles qui se trouvent dans la cavité buccale) et l’hippocampe.

L’amygdale est la zone qui renferme les émotions et les sentiments.

L’hippocampe est la zone qui renferme les souvenirs dont nous pouvons nous rappeler consciemment, les plus anciens comme les plus récents.

Le cortex préfrontale est la zone la plus aboutie du cerveau et se trouve sur la face antérieure de la boite crânienne. Cette zone est responsable des compétences complexes comme le langage, la réflexion et l’analyse. C’est la partie du cerveau qui a connu le plus fort développement au fil du temps. Dans l’espère humaine, le cortex préfrontal est très développé et utilisé. C’est, par exemple, cette zone du cerveau qui vous permet de prévoir votre emploi du temps, d’élaborer une liste de course ou autre, ou encore de partager votre point de vue avec d’autres personnes. En plus de cette partie d’analyse et d’aménagement, le cortex préfrontal tempère les émotions (qui viennent directement de l’amygdale). C’est aussi cette zone qui est responsable de tous les mouvements volontaires.

Cette technique va supprimer les interférences émotionnelles

Cette technique que j’ai élaborée intervient sur votre système limbique pour supprimer les interférences émotionnelles qui vous emprisonnent. Tout simplement en rétablissant le rapport normal qui unit la zone la plus ancienne de votre cerveau, dédiée aux émotions et aux souvenirs (système limbique) et la zone la plus développée qui vous permet d’analyser ce qui se passe et de gérer vos réactions (cortex préfrontal).

Pensez  cinq minutes à votre dépression et à ses manifestations, vous constaterez qu’elle n’a pas l’air d’avoir une origine que vous pouvez maîtriser. Au moment même où la dépression et les idées noires vous submergent vous  n’êtes pas capable de gérer cet état dépressif. Et il ne pourrait pas en être autrement car elles prennent leurs origines dans le cerveau des émotions (système limbique) et que le cerveau « de l’analyse » (cortex préfrontal) ne peut pas exercer son arbitrage et pour tempérer la dépression et les idées noires qui l’accompagnent. C’est le cerveau des émotions et des souvenirs qui domine et se croit que tout va mal même si la réalité montre le contraire.

La technique que j’ai élaborée renoue le lien entre le cerveau analytique et le cerveau des émotions. Les images scanners en sont la preuve. Cette technique permet de rétablir petit à petit le contrôle du cerveau analytique sur le cerveau émotionnel. Les émotions se stabilisent  et ne peuvent plus vous submerger.

Qu’est ce qui fait la différence entre une personne dépressive et une personne redevenue normale ? Ce n’est pas compliqué.

La personne qui n’est plus atteinte de dépression en a fini avec ses idées noires et les pensées négatives qui la hantaient. Elle est capable de remettre les choses à leur place et ne considère plus tout ce qui se passe autour d’elle comme des catastrophes, des dangers, des avertissements, de la malchance ou une damnation. Elle voit désormais les choses du bon côté au lieu de se focaliser sur les aspects négatifs.

Pour quelles raisons ?

Nous avons tous de temps en temps des idées noires ou un coup de blues qui nous passent par la tête. Et les procédés visant à les faire disparaître sont dans l’erreur.

Il est tout à fait classique de broyer du noir de temps à autre ou d’avoir un petit coup de mou, parfois même d’être un peu angoissé(e).

Ce qui différencie une personne dépressive d’une personne normale, c’est que la personne dépressive attache une émotion à ces idées noires. Et son esprit va rester bloquer dessus alors que celui de la personne normale va très vite penser à autre chose sans lui accorder d’importance.

C’est l’émotion attachée aux idées noires de la personne dépressive qui la déséquilibre et l’enfonce dans la dépression, l’angoisse et le manque de motivation. C’est cette émotion qui n’aurait jamais dû se développer qui est la vraie source du problème.

C’est pour cela que les techniques logiques et rationnelles ne peuvent pas donner de bons résultats : elles veulent agir sur les idées noires et pas sur l’émotion qui s’y attache.

La seule manière d’obtenir des résultats probants et durables est de mettre fin à l’émotion qui a causée la boucle du danger qui n’en fini plus de tourner. Ce n’est pas possible en utilisant les raisonnements ou la logique. Et pourtant c’est ce que proposent les autres techniques pour vaincre la dépression.

La majorité de ces techniques veulent retourner la boucle de la dépression en vous conditionnant à voir la vie en rose pour chasser vos idées noires … C’est impossible!

Mais ne soyez pas inquiet. Il est possible de mettre fin à votre sensibilité exacerbée sans argumenter, parler ou réfléchir. Et c’est bien cela que je mets à votre entière disposition.

oui-je-veux-sauver-mon-couple